Niouzes from Toronto

lundi, décembre 16 2013

La cabane au Canada

maison.jpgDepuis mon dernier billet, il s'est passé plein de choses. ll y a eu l'été, puis la rentrée en 1ère année pour Souleymane, c'est à dire en CP, les garçons ont respectueusement fêté leurs 6 ans et 2 ans, Djoumé et moi avons passé notre examen pour devenir citoyens canadiens...

... et puis...

... et puis...

... on a acheté une maison à Toronto. On a maintenant plein de place, on peut même accueillir des familles :)

Mes parents ont eu la gentillesse de venir nous aider à déménager et ils nous ont drôlement aidés. Notamment avec les expéditions Ikea, le nettoyage de la maison (avec serpillières promenées dans le métro), et bien sûr, les cartons, à emballer puis déballer. Ils ont aussi su amener les provisions qui vont bien pour nous redonner le moral (voir les piles de chocolat ci-dessous).

Mais sans plus tarder, voici des photos pour vous donner une meilleure idée:

nouvellemaison00.JPG

nouvellemaison01.JPG

nouvellemaison01-1.JPG

nouvellemaison02.JPG

nouvellemaison03.JPG

nouvellemaison04.JPG

nouvellemaison05.JPG

nouvellemaison055.JPG

nouvellemaison06.JPG

nouvellemaison06-1.JPG

nouvellemaison07.JPG

nouvellemaison08.JPG

nouvellemaison09.JPG

nouvellemaison010.JPG

nouvellemaison011.JPG

nouvellemaison012.JPG

nouvellemaison017.JPG

nouvellemaison018.JPG

Alors, c'est quand que vous réservez votre chambre? nouvellemaison019.JPG

dimanche, avril 14 2013

Ils sont repartis

2013-03-09--18.36.26.jpg

Mes parents sont arrivés le 5 mars et repartis il y a presque 3 semaines.

...

{soupir}

...

A chaque fois, c'est la même chose.

Je pourrais faire l'inventaire de tout ce qu'ils apportent avec eux, du chocolat aux chocos Prince, des étagères que mon père pose aux bons repas que ma mère prépare. Je n'ai pas fait un repas ou une vaisselle en 20 jours... Ca, c'est l'évident, le côté "youpi c'est Noël" de leurs visites.

Je ne me lasse pas de les voir avec les enfants, Souleymane qui se précipitait tous les matins pour aller le voir et Malik qui suivait tout heureux, qui grimpait sur le ventre de son papy, Souleymane en train de cuisiner avec sa mamie. Et je ne me lassais évidemment pas des occasions de grasse matinée que cela m'offrait.

Mon papa et ma maman qui viennent nous rendre visite font ressurgir la petite fille en moi. Pendant qu'ils sont là, je me sens en sécurité, et je suis en paix. Dans les minutes qui suivent leur départ, je me sens seule. Seule face au monde. Je suis de nouveau le parent à 100%, la maman dont les enfants attendent le sentiment de protection et de sécurité que mes parents, à 35 ans, me procurent toujours.

J'ai de la chance, qu'ils aient envie de venir, qu'ils puissent venir. J'ai beaucoup de chance d'avoir une telle relation avec eux et d'avoir eu des parents aussi formidables. Et ils me manquent, il ne se passe pas une journée sans que je pense à eux ou que je souhaite partager quelque-chose avec eux. J'ai fait le choix de partir et j'assume. Plutôt pas mal en général.

Mais dès ces premières minutes où le taxi qui les emmènent vers l'aéroport disparait, la solitude est grande, et la réadaptation longue.

Merci papa et maman. Merci.

dimanche, janvier 6 2013

Pendant les vacances de Noël, on a...

... découvert un beau sapin au matin du 25

noel6.jpeg



... ouvert plein de cadeaux (Maman, c'est toi qui a le plus gros, et moi le deuxième plus gros)

noel5.jpeg



... fait de la luge, plein de luge, beaucoup de luge (et c'était drôlement bien)

noel4.jpeg



... coupé les cheveux de Malik, pour la première fois

noel3.jpeg



... joué dans la neige

noel2.jpeg



Et vous, c'était comment vos vacances?

Bonne année 2013 à tous! noel1.jpeg

A l'année prochaine, Monsieur Père Noël!





dimanche, novembre 11 2012

En ce beau dimanche matin...

Souleymane fait en ce moment beaucoup de progrès en écriture. Il sait maintenant reconnaître toutes les lettres et les écrire, tant que ce n'est pas un "an", un "ou", etc... Il a aussi vraiment envie de progresser, par exemple, ce matin, il faisait des jeux sur l'ordinateur et ensuite, il s'est arrêté et m'a dit "maman, je voudrais écrire renard polaire, ours polaire et bataille".

Finalement la séance d'écriture s'est allongée et en voici le résultat :

2012-11-11-03.JPG

Renard polaire et ours polaire bataillent.

Le tigre et le lion bataillent.

Savane

Du coup, il a bien sûr fallu illustrer ces mots :

2012-11-11.JPG

Je souhaite me souvenir de la légende de ce dession.

A gauche en orange sont le tigre et le lion en train de batailler. Le lion est perché sur un arbre qui a des feuilles mais pas de branches (en marron). Il y a 4 arbres en tout et le dernier à droite n'a qu'une branche et "il est marrant, hein, maman".

En vert au-dessus des arbres, c'est Mme Livingston, sa maîtresse, à qui ce dessin est destiné, "parce-qu'elle sera très impressionnée hein maman".

Le jaune en bas c'est la savane, et vous noterez à droite l'ours polaire (en blanc) et le renard polaire (en gris). Tout en haut le bleu c'est le ciel et puis au milieu en jaune, ce sont des étoiles.

Voilà... j'avais envie de garder le dessin mais comme il veut l'offrir à Mme Livingston, et ben j'en ai fait un article de blog :)

lundi, novembre 5 2012

Hallowe'en 2012!

Notre Hallowe'en en photos! (plus de photos ici - login ondet / mot de passe salvetti)


2012-10-28--10.56.21.jpg

Tout commença par une séance de travaux manuels pour fabriquer nos Jack'O'Lanterns. Voyez la concentration ici ! Et attention, ce sont les citrouilles du jardin plantées par Djoumé et Sou !



2012-10-31--20.28.36.jpg

Et voici le résultat, en partie.



DSC_0086.JPG

Et voici maintenant toute la petite famille: le papa, la maman, Souleymane et bébé M qui n'était pas déguisé alors il n'avait pas droit à une Jack'O Lantern.




2012-10-31--07.56.38.jpg

Le jour d'Halloween, Souleymane se transforma d'abord en Superman, mais vous avez dans l'image ci-dessus un indice de ce qu'il allait devenir dans la soirée...



2012-10-31--19.40.24.jpg

Et oui, il passa du côté obscur de la force et devint Dark Vador.



2012-10-31--20.27.09.jpg

Bwahahahahaha... elle fait peur, hein ?



2012-10-31--22.54.38.jpg

N'empêche qu'en faisant peur comme ça aux gens, et ben le petit, il a ramassé tout plein de bonbons. Pour le plus grand plaisir de sa maman, qui elle, en passant, s'est découvert un intérêt nouveau pour les squelettes. (J'ai mis la banane pour faire un élément d'appréciation de la taille de notre chaudron à bonbons)

Sur ce je vous laisse, je dois aller manger quelques bonbons...

{bruit de paquet plastique de bonbon qui s'ouvre}

Et vous, c'était comment votre Halloween?

samedi, octobre 20 2012

Lettre à Souleymane, 5 ans

1gateau.jpg Mon cher Souleymane

Aujourd'hui, tu as 5 ans. Et comme chaque année depuis tes 3 ans, cela fait 6 mois que tu nous bassines parles de ton anniversaire et de ce que tu pourras faire une fois que tu auras 5 ans, et plus seulement 4 ans et 3/4 d'heure.

Cette année, il y a eu évidemment plein de grands changements pour toi.

D'abord tu as eu un petit frère, et tu t'es révélé le grand frère tendre et aimant auquel nous nous attendions. Bien sûr, tu as l'amour un peu viril et un peu brusque, mais ton petit frère t'adore et t'admire et il a bien des raisons. Tu joues avec lui, à cache-cache, tu lui fais des câlins et tu fais *presque* très attention quand tu t'occupes de lui. Un jour où nous nous préparions à aller au parc avec nos vélos et Malik dans le chariot.Tu devais y aller sur ton velo mais comme tu sais que Malik n'aime pas aller dans le chariot, tu t'es écrié : "mais qui va s'occuper de Malik"? Et tu as proposé d'aller dans le chariot toi aussi pour t'occuper de lui.

Tu es gentil comme ça. Tu nous fais craquer comme ça...

soccer.jpegTa passion pour les ballons s'est confirmée, et pour le sport en général. C'est très énervant, dès que tu essaies un sport, tu deviens drôlement fort. Enfin, tu deviendrais vraiment drôlement fort si tu n'essayais pas d'aller super vite, super fort tout de suite, et si tu prenais le temps de t'appliquer. Alors cette année, tu t'es mis :

  • au patin (que tu as adoré et que tu réclamais tous les week-ends en dépit de 2 leçons hebdomadaires que tu prenais en décembre et janvier)
  • au hockey et au floor hockey - du hockey en gymnase, puisqu'on est au Canada et qu'on fait du hockey partout
  • au taekwon do - mais malheureusement tu n'as pas pu continuer les cours
  • au football, que, attention, tu appelles "soccer"
  • au basket-ball et au base-ball avec ton père, en approximation mais avec beaucoup de passion
  • tu as continué d'apprendre à nager avec grand plaisir
  • et à juste courir et essayer tout ce qui s'offrait à toi.

J'ai souvent coutume de dire que tant que tu n'as pas couru au moins une heure le matin, et une heure l'après-midi, c'est pas bon pour l'humeur de tous, car tu as besoin de te dépenser pour ne pas être trop énervé.

Mais après avoir couru, tu peux vraiment rester calme et concentré longtemps.

Par exemple, tu as eu une grande période "jeu d'échecs" et même si tu es moins passionné que ce printemps, où tu réclamais tous les soirs à jouer, tu restes encore très intéressé par ce jeu. Du coup, quand nous sommes allés à Montréal, tu nous a bassinés pendant 2 jours pour acheter un jeu d'échecs que tu avais vu dans une boutique et nous avons craqué, tellement tu en avais envie. Tu t'es mis aussi à beaucoup aimer les jeux de société et cela nous a bien aidé pendant les premiers mois de Malik, car nous pouvions le porter dans nos bras tout en continuant à jouer avec toi. La star de cet hiver était le jeu "chutes and ladder" dont les personnages étaient des super-héros, Superman, Spiderman, et autres...

Justement, les super-héros. Cette année tu as commencé l'école et tu as adoré. Parfois tu t'assieds à ton petit bureau en me disant "je vais faire mon travail maman" et mon coeur chavire entre la fierté et te dire que tu auras bien bien le temps de travailler plus tard et que tu peux aller jouer. Tu arrives maintenant à (presque) écrire ton nom en entier - il faut dire que nous ne t'avions pas aidé, avec un nom aussi long! Tu commences à déchiffrer les lettres et parfois à lire en reconnaissant les mots. Tu as aussi fait tes premiers dessins figuratifs cette année, des dessins où tu nous dessinais, ta famille.

famille.jpg

Mais j'en viens donc aux super-héros. L'école, ça a surtout été la découverte des copains, de jouer "à la bataille" et de s'habiller "cool" ou "pas cool". Cool = un vêtement qui a une figure de super-héros. Pas cool = le reste. C'est assez spécifique et a pu générer quelques disputes le matin parce-que "il est pas cooooooooooooool ce tee-shirt, maman".

Tu as montré une grande maturité et une grande indépendance en apprenant à prendre le bus tout seul pour aller à l'école ( tu n'as jamais pleuré alors que nous 'avons jamais pu monter dans le bus pour t'aider, même les premiers jours) et à prendre le taxi pour aller à la garderie après l'école. Amelia, une jeune fille en derniere année et qui prenait le taxi avec toi, a sans doute beaucoup aidé.

Tu sembles très fidèle en amitié, n'a eu aucun mal à te faire des amis et a gardé certains de la crèche. Tu continues à voir ton amie Maia, tes nouveaux amis de l'école étaient Eliot, Felix et Zachary. Et même s'ils sont maintenant dans une autre classe, tu continues à jouer toujours avec eux à la récré.

Tu fais des jolies fautes de français, des créations linguistiques ou mélanges parfois encore un peu l'anglais et le français. J'essaie de repertorier ton français à toi, comme quand tu nous parles de l'"ordre chronolitique": "Papa, raconte ta journée en ordre chronolitique s'il te plaît."

birthday-boy.jpegMon cher Souleymane, tu as maintenant 5 ans, tu es *presque* grand. Tous les jours tu prends plus d'indépendance, plus de confiance en toi. Hier tu m'as dit : "maman, écoute-moi, je ne veux pas te répéter 50 fois ce que je te dis, alors écoute-moi". Grandis, mon petit, continue bien à grandir, à remettre tes parents à leur place, et à partager ta joie et ta force de vie avec nous...

Si vous voulez revoir cette année, voici un album où j'ai sélectionné quelques photos par mois. Et aussi l'album de sa fête d'anniversaire. Merci à Dave pour les photos et à Irene pour le délicieux gâteau - et les cupcakes. Pour les photos - login = ondet / mot de passe = salvetti

Verbatim #3

Cet été, Souleymane faisait un spectacle en colonie de vacances. C'est là qu'il a appris à danser la danse des macaronis.

Il a fallu que j'aille au spectacle pour finalement comprendre qu'il parlait... de la macarena :)

mardi, octobre 16 2012

11 mois

Mon cher Malik

malik-11mois-tuture.jpg Tu as eu 11 mois dimanche et... je n'ai rien à dire. J'ai dû me creuser les méninges pour penser à de nouvelles choses qui sont apparues ce mois-ci, et pourtant oui, il y a eu des évolutions, tu t'es mis à aimer les livres, tu as maintenant un petit sourire bien à toi et tu commences à te lancer tout seul à la marche. Mais...

... mais je ne suis plus la personne qui passe ses journées avec toi. Je ne suis plus celle qui te connait le mieux.

Et voilà, c'est donc surtout cela qui s'est passé ce mois-ci. Tu as commencé la crèche, petit à petit, jusqu'à y aller de 8h15 à 5h50... de grosses journées pour toi. Au tout début, on ne te voyait plus, quand tu arrivais le soir, je te faisais téter et tu t'endormais directement pour la nuit car tu ne parvenais pas à faire la sieste à la crèche. Tu as toujours préféré ton lit à n'importe quel autre endroit pour t'endormir.

IMG_20121014_135903-1.jpg

Alors, je chéris presque les moments où tu me réveilles la nuit, je te prends pour dormir contre moi.

Alors, d'un coup nous nous regardons avec Djoumé et nous nous disons : "mais il a grandi ce Malik".



Depuis quelques jours, ça va mieux. Au fut et à mesure, tu es passé à une heure de sieste et puis aujourd'hui presque 2 heures ! Tu paetages notre repas du soir, youpi! Et puis il t'a fallu seulement un mois pour ne plus pleurer quand nous te laissons auprès de Natalia ou Sabrina. Aujourd'hui, tu t'es même précipité dans les bras de Natalia sans que j'aie le temps de finir de t'enlever tes vêtements (dois-je être contente, ou vexée, ai-je pensé :)

C'est sûr que tu as grandi. Dans moins de 30 jours, tu auras un an. Mais poussons donc un ouf de soulagement... j'ai quand même fait quelques photos, ce mois-ci.

lundi, octobre 8 2012

Verbatim #2

Souleymane, après avoir fait un exercice de préparation aux incendies à l'école :

"Les pompiers ils font un travail très dur et très dangereux. Alors maman, toi, il ne faut pas aller au travail parce-que le travail, c'est trop, trop dur."

Tu veux bien me signer une note pour ma boss, Souleymane?

jeudi, octobre 4 2012

Verbatim #1

Souleymane, parlant de plus en plus de son anniversaire qui approche (dans quelques semaines):

"Parce qu'avant j'avais 4 ans, puis ensuite 4 ans et demi, et maintenant, j'ai 4 ans 3/4 d'heure."

dimanche, septembre 30 2012

Un si bel été

ete1.jpeg Maintenant que l'été est définitivement terminé, que la rentrée des classes est passée, que tout le monde s'est bien installé... et que je retourne au travail demain... et ben j'ai envie de vous parler de l'été.

Parce-que je ne crois pas avoir jamais autant profité de l'été que cette année, et je peux pour cela remercier mes enfants, qui m'ont fait vivre dehors, apprécier les pique-nique paresseux, tremper les pieds dans les pataugeoires ou faire du velo avec Souleymane.

Bien sûr, il y a eu notre voyage en France. D'abord un passage dans la famille de Djoumé à Servoz, près de Chamonix, où les enfants ont pu profiter des joies de la montagne. Souleymane connait maintenant les repères à champignons de son papy JJ et se montre un digne petit-fils en refusant de nous les montrer, même apreès torture aux chatouilles. Ils ont aussi bien profité des ses tatas Aveline et Charlotte (et nous aussi). Malik était é-pa-té par sa tata Aveline.

Nous sommes ensuite allés chez mes parents en Auvergne, on a fait du petit train pour monter en haut du Puy-de-Dôme, Souleymane a beaucoup aidé son papy, à conduire le tracteur, à tasser du foin à jeter, à faire de menus travaux. Malik lui a continué son entrainement à la marche et a beaucoup profité du gazon confortable et épais de Laschamps. Enfin, les excursions et baignades dans les divers lacs de montagne ou chez les chevaliers ont été appréciées de tous les enfants. Les poules aussi.

Et moi j'ai revu ma douce Auvergne et ça m'a fait du baume au coeur.

Souleymane a aussi beaucoup apprécié d'avoir plein d'enfants autour de lui, les enfants de nos copains, puis ses cousins Axel et Matias et sa cousine Jade. Pour nous c'était aussi super chouette de pouvoir revoir nos vieux poteaux et on les remercie très, très, mais vraiment très chaleureusement de s'être déplacés pour nous voir (j'vous ref'rai un bisous comme vous les aimez, les filles, quand j'vous reverrai :p

Et puis nous sommes rentrés. Là, nous avons eu le plaisir de recevoir Estelle, Matthieu et leurs filles Mila et Alice. On leur a montré nos coins préferés de Toronto et simplement profité des beaux jours d'été. Pataugeoires, excursions sur les îles de Toronto en velo, la vie était belle.

ete3.jpegPuis Djoumé a eu quelques jours de congés et nous sommes allés voir des lions au African Lion Safari. En fait, on y a surtout vu des éléphants :

Y'avait aussi un super bô gosse avec un bébé vraiment adorable dans les bras. Bref, comme y disent ici, "it was pretty awesome!".

Du coup, maintenant, la blague préfèrée de Souleymane, c'est :

pourquoi un éléphant fuit quand on le prend en photo? Parce-qu'on lui dit "souris".

S'il vous plaît, riez s'il vous la raconte !

ete2.jpeg

Nous avons fait aussi de multiples excursions sur les îles, on est allés à la plage, Malik a pu faire ses premières 5 minutes en canoë, on a découvert notre coin pique-nique préfèré où Souleymane peut grimper sur les arbres pendant qu'on profite de la douceur de vivre. Souleymane adore prendre son velo pour aller sur les îles.

Et puis Souleymane est aussi allé pour la première fois de sa vie en centre aéré et il a adoré, comme en témoigne son enthousiasme à danser "la danse des macaronis" telle qu'il l'appelle (la macarena !).Il est allé dans le centre où était également sa crèche, du coup il était avec son amie Maia et d'autres enfants qu'il connaissait d'avant. C'était chouette, et pour nous aussi, de revoir plein de gens que nous avions vu quotidiennement pendant 2 années.

Nous l'avions également inscrit au foot et il y a eu des finales entre toutes les équipes, où Souleymane a, bien évidemment, brillé (car il est le meilleur, c'est bien connu, et moi une mère tout ce qu'il y a d'objectif). Il a d'ailleurs eu une médaille, et toc.

Et puis... par une belle journée de fin d'été, il y a eu la rentrée des classes. Comme vous pouvez le voir, c'était une journée d'intenses émotions pour le petit Souleymane... ou pas :)

Et vous ? Il était comment, votre été ?

vendredi, septembre 14 2012

10 mois

Mon cher petit Malik

Cela fait trois billets de suite que je m'adresse à toi... Une vraie maman poule !

Tu as 10 mois aujourd'hui et je viens de passer ce mois à te regarder, te sentir, te serrer, profiter de tes calins. Car lorsque je suis revenue de France, j'ai cherché une nounou pour toi, et j'en ai trouvé une tout près de chez nous. Et forcément, qui dit trouver une nounou dit... te mettre chez la nounou !

Ici, ici, c'est ici chez la nounou, au 793 Shaw street (nous, on habite au 801, c'est vraiment pas loin):

nanny.JPG

Alors voilà, tu as commencé lundi, il y a 5 jours. Jusqu'à aujourd'hui, tu ne faisais que 3 heures par jour. Aujourd'hui, nous avons fait 5h30. Il est exactement 15h12, je dois te récupèrer à 15h30, et le temps me semble très long. Pour m'occuper, je suis allée chez le dentiste, j'ai fait des courses et j'ai regardé un film de filles comme je les aime (un qui parlait de bébé, histoire de me faire penser à toi !)

Ce mois-ci, tu as encore bien grandi. Tu as ajouté une dent, en bas, tu as appris à marcher à 4 pattes et ne veut toujours pas lacher notre main pour marcher.

Ce que tu as vraiment appris à faire, c'est des calins. Quand tu te réveilles de ta sieste, tu restes plusieurs minutes ta tête blottie dans le creux de mon cou, passant d'un côté à l'autre. Parfois après ta tétée, tu me regardes et passe ton doigt doucement autour de mon visagen avec un sourire rêveur, ou bien tu faisais glisser tes doigts entre mes cheveux.

Et puisque j'avais encore tout le temps du monde, et puisque je savais que bientôt je n'aurais plus tout le temps du monde, j'ai enfin appris à m'arrêter, à profiter, à te laisser guider le temps, la durée, la douceur.

Merci d'être aussi généreux.

lundi, septembre 10 2012

Mentir

Mon cher petit Malik

Il suffit que je prenne quelques jour à rédiger ce billet, où je dis que la seule chose que tu aies envie de faire, c'est marcher, debout, en tenant une de nos mains, mais certainement pas marcher à 4 pattes... pour que tu te mettes à marcher à 4 pattes.

bum.JPG

Ça te fait marrer, hein, de faire mentir ta mère?

mercredi, août 29 2012

9 mois

Malik, tu as eu 9 mois il y a quelques jours... une dizaine de jours mais bon, je peux quand même faire une petite rétrospective des 3 derniers mois puisque je n'ai pas raconté tes progrès depuis tes 6 mois.

robeez.JPG Je crois que ces 3 derniers mois, ce qui aura marqué ta vie, ce sera, d'une part, la découverte de la nourriture "solide" comme ils disent ici et puis ta volonté de marcher à tout prix. Tu en as d'ailleurs tout usé tes p'tits chaussons de cuir, qui se sont déchirés, vous voyez les trous sur la photo, vous les voyez?.

Il a suffit que j'écrive, il y a 3 mois, que tu te bougeais un peu moins les fesses que ton frère pour que tu décides que si, si , si, tu allais marcher toi d'abord. Alors à 6 mois et 2 jours, tu as mis un pied devant l'autre. Puis un deuxième, jusqu'à maintenant essayer presque de courir !

Ainsi, tu auras passer la phase "se déplacer comme un ver de terre" / "se déplacer à 4 pattes" / "se mettre debout à l'aide des meubles" / "commencer à marcher avec l'aide de papa et maman ou des meubles". Tu es allé directement à "je veux être debout et marcher comme les grands" et tant pis si papa et maman ont mal au dos, voudrait bien s'asseoir et te regarder, ou ont plus prosaiquement besoin d'un petit moment de solitude aux toilettes.

Alors on en a, des photos de toi en train de nous tirer la main pour marcher. Avec papa. Avec maman. Avec mamie Martine. Avec ton frère, avec ton cousin Axel. Les fesses à l'air... Et toujours très fier de toi-même. Tu en es maintenant à la phase où tu n'as plus besoin que de tenir une seule de nos mains, pendant que ta main droite porte quelque-chose. Et aussi maintenant dans la phase "escaliers", j'y passe régulièrement 30 minutes par jour. Monter, descendre, monter, descendre. Tu commences aussi à lâcher nos deux mains lorsque tu peux t'appuyer à quelque-chose, mais tu ne veux vraiment pas essayer de te lancer à faire quelques pas sans notre sécurité. Tu sembles prêt et capable pourtant, mais tu ne le veux pas. Nous ne pouvons qu'attendre que tu te décides.

L'autre grande nouveauté, c'est ta découverte de la nourriture.

2012-07-03--12.34.28.jpegNous t'avons directement donné des petits morceaux, de patate douce, de poire ou de pomme. Il t'a fallu deux mois pour comprendre comment mettre dans ta bouche, mâchouiller, puis aussi avaler. La France a accélèré le processus je pense, avec la découverte du pain et des abricots. Aujourd'hui, tu manges une incroyable variété d'aliments déjà, du gruau d'avoine (ton favori au petit dej) aux pois chiches, des bleuets aux brocolis, de l'aubergine à la pastèque, notre nouveau remède miracle pour la constipation.

Comme tu as commencé avec des morceaux et tes doigts, au début, tu refusais d'être nourri à la cuillère. Mais tu commences à apprécier maintenant, parce-que tu aimes manger ! J'aime comment tu te fais ta propre opinion, d'abord prudent quand je te présente une nouvelle cuillère, léchant d'abord, puis si ça te va, prenant une petite bouchée et enfin, ouvrant grand la bouche si tu aimes vraiment. En revanche, si tu n'aimes pas, il n'y a pas moyen de te forcer, tu repousses des mains, n'ouvre pas la bouche, impossible même de te tromper en faisant l'avion ou autre. J'aime que tu sois aussi décidé.

bib.JPG En parlant de décidé, et de refus, il y a une petite chose que tu refuses assez obstinément. Tu commences la nounou le 10 septembre et... et ben pour l'instant tu n'as pas bu un seul biberon. Le mieux qu'on ait réussi à te faire boire, c'est sans doute 15ml... Le lait, la seule manière dont tu le veux, c'est venant de maman. Du coup, ça risque de rendre ton habituation à la nounou un peu plus compliqué, mais bon, tu ne vas pas te laisser mourir de faim alors... et ben tu finiras pas le boire ce lait ou bien manger suffisament de solides pour compenser.

Voilà un peu un instantané de ces 3 derniers mois. En attendant de savoir où vont nous emmener tes prochaines aventures.

Pour trouver nos photos de nos vacances en France avec toujours login ondet / mot de passe salvetti

jeudi, août 23 2012

Year 10 et 5 ans

Jusqu'ici, la chanson favorite de Malik, pour l'endormir, c'était :

C'est une chanson à propos de l'addiction, qui explique que même si on a été sobre, ou pas utilisé de drogues ou consommé ce dont on est dépendant, pendant longtemps, on n'est jamais complètement soigné. On a toujours ce vide à l'âme que l'on cherchait à faire taire par l'addiction et il faut juste apprendre à vivre avec. Bref, c'est un très beau message sur l'addiction, une très belle mélodie et une chanson que je m'étais chantée et re-chantée pendant ma grossesse. Du coup, Malik la connaissait dès la naissance et elle avait un effet magique sur lui quand il ne se sentait pas bien. Et j'aime vraiment vraiment la chanter. Sauf que Souleymane s'est mis lui aussi à la chanter... Et bon, un enfant de 4 ans qui parle de "self-mutilation" et de "drugs" ou de "booze" en chantant avec sa mère, ça ne le fait pas trop, je crois.

Voici les paroles pour plus de détails :

It is year 10, I'm a baby again
I need my friends like I did back then
To help me stand, side by side, hand in hand
One day at a time, hand in hand, side by side

'Cause if it's not one thing, don't you know it's another?
You can be sober and not recovered
And the soul that's hurting just keeps on searching
For ways to fill the emptiness but the pit is bottomless

You can't fill it with hugs
You can't fill it with drugs
You can't fill it with booze
You can't fill it with food

You can't fill it with isolation
You can't fill it with self-mutilation
You can't fill it by always running away
You can't fill it by finally deciding to stay

Cuz if you're like me, an addictive personality
then you've got to admit that you're powerless
over everything you're compulsive with

Even if you feel like you reveal a lot
there's still things you conceal
Stop living for pretend, live for 'for real'
Just let it go so you can heal

It is year 10 and I'm a baby again
I need my friends like I did back then
To help me stand, side by side, hand in hand
One day at a time, hand in hand, side by side

Voilà, c'est pas tout à fait approprié pour des enfants, hein ? Je pense que je la garderai quand même comme ma chanson magique, ma petite pépite entre Malik et moi. Et en attendant, je lui chanterai "Doucement, doucement, doucement s'en va le jour".

Sauf si vous avez mieux à me proposer, j'aimerais bien une jolie berceuse pas trop longue mais un peu originale. Quelles chansons avez-vous chanté à vos enfants, vous ?

And in other news, comme on dit ici, cela fait aujourd'hui très exactement 5 ans que nous avons jeté les premiers jalons de notre nouvelle vie canadienne. Le temps a passé vite, et en même temps, cela me parait comme une toute autre vie...

lundi, août 20 2012

The fast teether

Lorsque nous sommes arrivés en France, le 28 juin, Malik avait ce sourire adorable des bébés à 2 dents.

Et puis il a découvert la France. Et la baguette.

Du coup, lorsque nous sommes repartis de France, il avait sorti 2 nouvelles dents en haut, et 4 autres, 2 en haut et 2 en bas, pointaient leur nez. Voyez donc le résultat :

dents.jpeg

Maintenant, cela fait 3 semaines que nous sommes revenus, et il fait bien le malin avec ses 7 dents. A lui les morceaux de melon, de pastèque, de pêche et d'abricots. Ah... les abricots, une grande découverte dans sa jeune vie de gourmet.

En tout cas, moi je dis bravo au blé de France qui a motivé toutes ces petites dents à sortir. Rien de tel que de la bonne bouffe pour nous donner envie de s'outiller pour manger :)


Comme toujours, login = ondet, mot de passe = salvetti pour les photos

jeudi, juin 21 2012

Vous cherchez des livres pour cet été ? Des suggestions

Si vous cherchez des livres à lire pour cet été et souhaitez lire en anglais, j'ai des suggestions à vous faire. J'attends en retour avec impatience vos suggestions de livres en français car je me dis qu'il faut que je m'y remette, je trouve que je perds la qualité de mon français.

Donc, j'ai 6 suggestions:

  • le rigolo
  • le beau roman d'amour mais un peu intelligent quand même et qui se passe pendant la première guerre mondiale
  • 2 livres sur les relations raciales aux US
  • l'intello du groupe, un livre sur le Moyen-Orient
  • enfin, le pas prise de tête sympa, avec un peu d'amour, des rebondissements et qui en plus est drôlement long, si vous aimez les livres qui vivent avec vous



LE RIGOLO : How to talk to a widower, de Jonathan Tropper

Doug a moins de 30 ans mais il est déjà veuf et a beaucoup de mal à se remettre de la mort de sa femme. Ou plutôt ne s'en remet pas. Il raconte comment il aime se noyer dans son chagrin, y rester, car comme cela, finalement, il continue à faire vivre sa femme.

Hilarant, comme sujet, non? Et ben pourtant, le livre est vraiment rigolo, excellent. Il va en profondeur sur le sujet du chagrin, des relations humaines, tout en étant marrant. Je l'ai lu en 2 jours.

UN BEAU ROMAN D'AMOUR, MAIS INTELLIGENT QUAND MÊME, PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE : My dear, I wanted to tell you, de Louisa Young

J'ai presque tout dit. C'est vraiment un très beau livre, très belle écriture et j'ai du en faire le deuil et attendre quelques jours avant d'en reprendre un autre tellement je l'ai aimé.

L'histoire raconte comment deux couples traversent l'épreuve de la guerre mondiale, ce que la guerre leur inflige et comment elle les transforme. La guerre elle-même en devient un personnage. Très belles descriptions aussi de ce que ressentent ceux qui y sont allés, qui ont vu, et qui en sont traumatisés, et ceux qui n'y sont pas allés, mais qui la subissent aussi, et enfin de la frontière et de la difficile communication entre ceux qui ont fait la guerre et ceux qui sont restés à l'arrière.

DE BONS BOUQUINS SUR LES RELATIONS RACIALES AUX US : The Help, de Kathryn Stockett et Cane River, de Lalita Tademy

Cane River est un ouvrage largement autobiographique et un peu romancé. Il commence vers le début des années 1800, alors que l'esclavage est encore en cours, et se termine dans les milieux du XXème siècle. C'est l'histoire de 4 générations de femmes noires dans le Sud des Etats-Unis, au début esclaves, puis après la guerre devenues libres, avec une vraie libération des Noirs, puis le retour de bâton rapide avec le début des lois de ségrégation. C'est vraiment intéressant de voir l'évolution, même si elle est finalement faible, au cours de toutes ces années.


The Help se passe dans la capitale de l'Etat du Mississipi, Jackson, qui est sans doute l'Etat le plus raciste et encore le plus segregationniste à cette époque. Le mouvement des civil rights vient juste de commencer. Une jeune femme blanche décide d'interviewer les bonnes de ses amies (the help), blanches elles aussi. Bien sûr, les bonnes sont toutes noires, et il semble d'ailleurs que c'est la vocation de toutes les femmes noires de jackson, même celles qui ont fait des études post-bac. C'est une photos des relations inter-raciales, de la peur, du mépris et de la honte entre les deux communautés. c'est aussi très rigolo à certains moments. L'anglais est parfois un peu difficile car c'est écrit au nom de deux bonnes, Aibileen et Minny, et elles ont une langue un peu "créole". Mais c'est une chouette lecture, avec du suspens et en ce moment, Djoumé a du mal à lacher le bouquin.

Un film a d'ailleurs été tourné.

UN BON BOUQUIN DE GEOPOLITIQUE, TEMOIGNAGE SUR LE MOYEN ORIENT : A Thousand farewell DE Nahlah Ayed

C'est écrit par l'ancienne correspondante de la CBC dans le Moyen Orient. Elle commence par raconter son expérience d'enfant canadienne dont les parents, réfugiés palestiniens à Winnipeg, décident de retourner dans le camp de réfugiés d'où ils avaient réussis à s'extirper. Leur volonté étaient que leurs enfants recoivent les valeurs de leur culture plutôt qu'ils ne connaissent quasiment que la culture canadienne. Le choc est grand entre le confort de la vie canadienne et la réalité d'un camp de réfugiés. La famille revient ensuite au Canada après je crois 7 années passées en Jordanie et Nahlah devient journaliste. Elle se met à travailler pour la CBC (le groupe radio-televisuel public canadien) puis part au Moyen-Orient au moment de la deuxième guerre en Irak, celle de Bush junior et y devient le correspondant de la CBC.

Elle parvient très bien à faire comprendre la mentalité des peuples du Moyen-Orient. Comment pour eux l'Ouest, que ce soit US ou Europe, n'ont fait qu'apporter de nouvelles guerre ou être des puissances colonisatrices et donc comment les guerres en Irak n'ont été perçues quasiment que comme des guerres contre les peuples arabes. Combien aussi, dans des régimes autoritaires et violents, la seule contre-voix que les Bachar, Saddam ou Mouammar ne pouvaient interdire ou fermer, c'etait les imams et les mosquées. La religion devient un recours. Enfin, l'importance des traumatismes subis par ces peuples, entre la violence imposée par ces dictateurs faisant un usage routinier de la torture, les guerres et souvent guerres civiles, les déplacements engendrent de grands déséquilibres psychologiques qui poussent à une perpétuation de la violence.

Si vous voulez un avant-goût, écoutez donc cette interview de l'auteur sur The Current, qui m'avait donnée envie de lire le livre.

LE LIVRE POUR LE REPOS DES MENINGES QUI VOUS DURERA UNE BONNE PARTIE DES VACANCES : An absolute scandal, Penny Vincenzi

L'intrigue se passe à Londres, à la fin des années 80 et au début des années 90, et alors que les lignes entre les castes sociales traditionnelles de l'Angleterre commencent à se brouiller. Il y a beaucoup de personnages, une intrigue avec plusieurs rebondissements. Ça ne prend pas la tête, c'est divertissant, c'est long et moi j'adore les livres longs, qui se mettent à vivre en nous pendant quelques semaines. L'anglais aussi est rigolo, c'est de l'anglais british, différents des auteurs canadiens et américains que je lis régulièrement. Tout y est "jolly good" :)

Si vous voulez voir ce que je lis, utilisez Good Reads. J'y mets les livres dont je veux me souvenir, et surtout, dont je veux me rappeler les auteurs pour pouvoir commander d'autres livres d'eux, sur . Si vous-mêmes êtes sur Good Reads, faites-moi signe, devenez mon ami(e).

Et surtout, n'oubliez pas vos suggestions.

samedi, juin 16 2012

Un week-end au "cottage"

lac1.jpeg

Au Canada, il n'ya a que 2 semaines légales de congés payés. la plupart des gens que nous connaissons, dans des postes comme les nôtres, ont 3 semaines. C'est mieux, mais quand on avait l'habitude de 6 à 8 semaines avec les 35 heures, ben ça fait drôle.

D'ailleurs, peu de gens partent plus d'une semaine d'afillée en vacances. L'année dernière, quand j'ai pris un mois, j'ai bien senti que c'était un gros effort que je demandais de mon employeur et que ce n'était pas quelque-chose que j'allais pouvoir faire tous les ans, ni même tous les 2 ans :)

Du coup, beaucoup de Canadiens aisés ont ce qu'ils appellent "un cottage" (ou ont dans leur famille quelqu'un qui a un cottage). Le cottage, c'est une petite maison perdue dans la campagne ontarienne, de préfèrence sur ou proche d'un lac, qui va du plus rustique (eau froide seulement, pas de chauffage, de douche, toilette extérieure) au plus confortable. Les "cottages countries" les plus côtées autour de Toronto sont la région des lacs Kawartha et les Blue Mountains. Ils partent dans un petit coin perdu à 3 heures de route pour les week-ends plutôt que de faire un grand voyage de vacances.

lac3.jpeg

Et donc, il y a quelques mois, Djoumé m'a annoncé que l'entreprise pour laquelle il travaille, Freshbooks, organise tous les ans un week-end pour les employés et leurs familles dans des cottages. chic, chic, chic, me suis-je dit.

Et ben j'avais bien raison.

Nous n'étions pas vraiment dans des cottages mais dans un camp de vacances avec des cabanes, appelées "cabins" très spartiates. 6 lits superposés qui ont fait grand plaisir à Souleymane, 2 éviers avec de l'eau froide, 2 toilettes (mais décorés par des éléments poétiques laissés par les adolescents créatifs qui peuplent la colo l'été).

Souleymane a passé un week-end au paradis. Entre jouer au foot, dormir en haut d'un lit superposé, pêcher, capturer un poisson, faire du canoe ou se baigner, il a eu du mal à nous dire quelle a été son activité favorite.

lac2.jpeg

Quant à Malik, il en profité pour charmer son monde et mener des réflexions importantes. Oh, et puis marcher aussi.

A refaire... l'année prochaine, Freshbooks?

Plus de photos ici avec les login et mot de passe habituels

mercredi, juin 13 2012

La vie politique française amuse

Ce matin, une copine m'a accostée en me disant : "Dis donc, la vie politique, en France, c'est quand même plus marrant que chez nous".

C'est vrai que Stephen Harper, c'est pas un marrant. Et c'est pas à lui qu'arriverait les péripéties de nos actuels ou potentiels présidents. Entre celui qui divorce 2 mois après son arrivée au pouvoir, et qui ensuite se remarie. Ou celui qui se fait arrêter pour viol.

Et voilà maintenant une histoire de p'tite copine et de jalousie... en tout cas, c'est comme ça que le présente le Toronto Star :

valtrier.png

PARIS—President Francois Hollande’s girlfriend set the French political establishment aghast Tuesday with a tweet of support for the man running against the mother of her boyfriend’s children.

Ma traduction :

La petite amie du président François Hollande a horrifié l'establishment politique français en publiant mardi un tweet de soutien envers l'homme qui s'oppose à la mère des enfants de son petit ami.

C'est sûr que présenté comme ça, c'est du vrai vaudeville. Et c'est sûr que ça ne méritait pas vraiment d'être présenté autrement.

mardi, juin 5 2012

Fête de l'école

Ce samedi, nous sommes allés à la fête de l'école de Souleymane.

Et si son entrée à l'école m'avait fait des émotions du type : "mon tout petit, va-t-il avoir assez à manger", sa première fête de l'école m'a plutôt ramenée à : "quoi, déjà, il est déjà à l'école, déjà une fête de l'école, mais je me souviens de mes fetes de l'école à moi, c'est pas possible que je sois déjà si vieille, nan, nan, nan"

bouncy-castle.jpeg

Alors, il y avait pas 1, pas 2, mais 3 châteaux gonflables (où les parents pouvaient même pas aller et c'était pas juste). Des gaufres à gogo. Du maquillage. Et les copains de Souleymane et leurs parents, et c'etait chouette de rencontrer tout ce monde.

Souleymane a passé une très bonne année, adore aller à l'école et je crois que c'est surtout cela l'objectif d'une première année. Qu'il ait envie d'y retourner l'année prochaine et toutes les autres qui vont suivre !

Et puis il y en a un autre qui a profité de la fête de l'école et de ce que son frère avait gagné. Un pauvre ballon s'est fait baver dessus et explorer sous toutes les coutures :)

Et vous, comment s'est passée la fete de l'école de vos enfants ?

PS : comme d'hab, login ondet - mot de passe salvetti pour les photos. Il y a aussi une série ratée de portraits des 2 garçons et un à peu près réussi...

- page 1 de 12